Sunday, 2 June 2013

Regent's Canal : on vit dans un monde de barges ...

Merci Monsieur Harrap's (ou Monsieur Collins, c'est selon). Le jeu de mots est facile mais permettez moi l'expression, à Regent's Canal on vit dans un monde de barges. Si sur le Canal Saint Martin on a une gueule d'atmosphère, sur le Regent's Canal on a une gueule de péniche.

La vie sur Regent's Canal est avant tout rythmée par les bateliers et par leurs frégates. Paradoxalement, beaucoup de ces péniches sont amarrées le long du chemin de halage. Certaines le sont à demeure, habitées ou pas. Le canal reste souvent, l'hiver, désespérément vide ...






Certaines cheminées d'où sortent la fumée d'un feu de bois vous indiquent que la péniche est occupée. Les habitants, cependant restent souvent invisibles. Certains signes de vie suggèrent que la péniche est vraisemblablement l'habitation principale de ses occupants : une bicyclette, un tas de bois 
de chauffage, une jardinière remplie d'herbes culinaires, un pied de vigne, les indices d'une activite commerciale plus ou moins organisée ou lucrative. Beaucoup de ces habitations flottantes portent encore les restes des jeux olympiques de l'année dernière, bannières, drapeaux, photos d'athlètes. Rares sont les péniches que vous croisez dans le canal ou à l'occasion de la traversée d'une écluse mais dans ce cas, la politesse est de mise et il n'est pas inhabituel que vous receviez un salut cordial des bateliers.





Les péniches sont decorées de façon fastueuse. Certaines font référence à leur origine fluviale comme celle ci qui symbolise une mare remplie de nénuphars (Lily Pad), non sans humour, comme vous le rappelle la belle grenouille verte sur le bord du bateau.





D'autres péniches contiennent des références historiques ou sont decorées de façon plus énigmatique à l'aide de clichés inattendus sur ce type de bateaux. J'aime beaucoup une péniche qui arbore une rose de Tudor, un fier hommage au Mary Rose d'Henri VIII.




En revanche cette geisha et ce dragon me plaisent mais me laissent dubitatif quant à leur signification. Une référence à ces tatouages que les marins ivres se faisaient faire les soirs de débauche et de beuverie au cours de leurs voyages exotiques sans doute. Les rèves d'un marin en quête d'exotisme qu'il n'a jamais pu assouvir ? Qui sait ?



De même que ce mystérieux et discret raggamuffin' ...



Certaines de ces habitations fluviales sont littéralement étonnantes. Je terminerai donc sur cette péniche qui offre des bougies à la vente en libre service. La bonne affaire est alléchante mais la publicité n'est, hélas, pas vraiment convaincante et malheureusement contradictoire. Que m'offre ce marchand de chandelles, quatre ou six bougies pour une livre ?




Cette même péniche est décorée comme une ancienne maison à colombages.



Pour terminer mon billet, cette péniche est à vendre, vous laisserez vous tenter ? Rien n'est plus amusant et inattendu qu'une journée, en famille ou entre amis, sur les canaux fluviaux d'angleterre. L'occasion inespérée de s'offrir le grand air du large, les quarantièmes rugissants, un vendée globe challenge de Limehouse à Camden en moins de 2 heures. Dangereux, grisant.


Fr
2 June 2013



No comments:

Post a comment